Partager sur Facebook

6h avec Beb : Salvagnac 2007

0 commentaire | 849 lectures

Au menu : festin de cylindres en alu !!!!

WE de dingue : samedi Mariage à Périgueux, j’ai bloqué le coude pour pas m‘en coller une de sévère, bref couché quand même a 3h00 :pas un pet de jeu, comme d’hab au moins 3 bonnasses dans le pieu pour passer une nuit courte : levé a 7h30 (c’était le deal avec ma miss OK pour le mariage de ta collegue de taff mais faut partir tôt le lendemain !) retour sur Toulouse, je bondi dans le super Espace et hop en route pour Salvagnac.

Pour tout vous dire, le solex baigne encore dans le jus de Chaumont, (il a pas trop forcé, il a fait que 7ieme…) j’ai quand même mis un silent bloc sur le carbu, une bougie neuve et la verif générale, même l’essence est de Chaumont. J’ai fait un essai de pneu Swallow assez concluant dans ma zone industrielle derrière chez moi, qui au passage a Brûlée pendant le w-e : sympa le retour chez soi accueilli par les pompiers…

Arrivée a Salvagnac en speed, je décharge le sox, je file ma licence, tout les zouzous ont leur casques prêt pour les essais…un peu de retard me permettra de les faire avec eux.

Ohlalalalalala, le circuit un mélange de largeur et descente-montée de Nouziers et St patrice, avec en extra la ligne droite recouverte de boue séchée qui t’empêche un bon freinage avant la monté donc tu perd tout ton élan et la tu fait miaulé ton moulin (moi il miaule, y en a d’autres il aboie…) y en a aussi qui tousse voir qui pousse !

Le Swallow sa tracte mais mes carters sont un peu étroits alors ça touche un peu et je lui en met un peu trop dans la gueule dans la montée. Bref je remet A Sawa.

Allez départ le Mans, le troupeau dans la poussière : Teeerrrrrrrrible, la descente au frein moteur pour commencer, ensuite j ai enregistré un 88km/h, le circuit est superbe, sauf le freinage dans la terre avant la montée.
Ricou sur Stef team corporation prend la tête (pour pas trop changé) et la gardera jusqu’à la fin suivit de Fog et Dog mais les misères étaient dans le stand de fog ce jour la, un piston, une bougie (il vous racontera certainement cela…).

Pour moi je m’éclate comme un petit fou, je suis très satisfait du sox, j’ai pas débandé de la course sauf à la première heure, ou j’ai commencé a avoir envie de pisser et puis de tours en tours et de bosse en bosse j’ai tenue la première heure avant de m’arrêter sur la ligne droite (j aurai perdu trop de temps a retourné dans les stand poser le sox aller aux chiottes) pour délester le gus ! Parfois c’est meilleur qu’un orgasme !

Me voila reparti tiens je vois les deuxièmes pilotes de ceux qui en avait un, v’la ti pas que c’est le jeannot sur le promo du fog ? « tiens, je me demande comment il va négocier le virage après la terre ? » c’est toujours bon de voir comment passe les autres, c’est souvent la que vous vous dites qu’il y a encore du chemin avant d’utiliser le mot « piloter »… et allez par terre le jeannot, sans gravité, presque a l’arrêt : bienvenu a Salvagnac !.

1h30 de course, je m’éclate toujours autant, petit passage au stand (c’est un bien grand mot : mon stand se résume a mon espace, ma nourrice d’essence, une roue et sa clé et un chaise pour poser mon casque, j ai rien sorti de l’espace.) je fait le plein, je regarde le pneu et je repars.

J’attaque la descente de plus en plus vite, ça sent bon le pneu dans la montée, dans cette fameuse monté j’y croise souvent Polo Rocco soit il souffre (du moins le sox), soit il s’attaque une petite manche de cross country dans le bas coté, avec le sourire bien sur !!! Ce doit être du a l’appel d’air quand j’arrive prêt de lui….

Vers la deuxième heure de course je vois petit ricou assi conscient, dans le faussé avec un commissaire de course (le sox 69 de Ricky un peu plus loin), le tour du circuit achevé je m’arrête et prévient le commissaire d’entrée des stands, je repart et le tours d’après drapeau rouge la course est stoppée.

Une pensée pour petit Ricou, sans quoi s’aurait été un super we solex (au passage 3 au scratch), un circuit très technique ou faut envoyer du gros comme le disait stef.

Gardons a l’esprit qu’on passe des nuits a préparer nos machines dans nos garages pas parce que maman ronfle ou qu’on est insomniaque, mais parce qu’on est des passionnés et que l’on se retrouve sur les courses dans un seul but : prendre du plaisir.
Restons prudents pour que ces petits moments perdure.




publié le 2 juillet 2007 par beb dans Résumé Course

Laisse ton commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

CHAUMONT LIVE - 2014

SPONSORS

Nuage de mots clef

Derniers commentaires des articles

Souscrivez aux flux Solex Compétition RSS Feeds

Soyez averti en temps réel de l'actualité du Sport Mécanique Solex via nos flux RSS ou ajoutez le flux à votre lecteur favori.

Aspect légal des marques citées

Les marques Solex et Vélosolex sont la propriété de la société Sinbar, site officiel de la marque Solex : www.e-solex.fr

Avertissements

Toutes les modifications des matériels d'origine ne sont pas autorisées sur la route.